Est-ce que les aliments avec la mention «sans sucre ajouté» ou «non sucré» sont vraiment sans sucre ?

Ces temps-ci, il est très fréquent d’entendre les allégations « sans sucre ajouté » ou  « non sucré » à propos de recettes, d’aliments ou de produits alimentaires. Est-ce que ces aliments sont vraiment SANS sucre ? Si vous croyez que oui, malheureusement vous êtes tombé dans le piège.

 

Cette allégation retrouvée sur l’emballage des produits commerciaux signifie que l’aliment en question ne contient pas de sucre ajouté industriellement (exemple: sucrose, fructose ou glucose) ni aucun autre ingrédient avec une teneur élevée en sucre comme du sirop de maïs, de glucose-fructose ou du miel. Toutefois, cela ne veut pas dire que l’aliment est exempt de sucre ! Plusieurs aliments ou produits alimentaires ne contiennent pas de sucres ajoutés, MAIS en contiennent naturellement.

 

 

Allégations nutritionnelles

 

Il y existe deux types d'allégations nutritionnelles: celles relatives à la teneur nutritive et celles relatives à la santé. Les allégations sont des messages présents sur les emballages et elles sont soumises à certaines règles établies par Santé Canada afin de s’assurer de leur uniformité et de leur exactitude. L’Agence canadienne d’inspection des aliments (ACIA), une source d’informations juste et fiable, a pour objectif de s’assurer du respect de ces exigences. Ainsi, les consommateurs peuvent s’y fier. Il est à noter que les allégations ne sont pas obligatoires pour les aliments et produits alimentaires. Voici quelques exemples d’allégations nutritionnelles qui sont liées aux glucides et aux sucres:

  • «Sans sucre» ou «ne contient pas de sucre»: L'aliment contient moins de 0,5 g de sucre par quantité de référence et par portion déterminée. 

  • «Non additionné de sucre» ou «sans sucre ajouté»: L'aliment ne contient aucun sucre ajouté, aucun ingrédient additionné de sucre, ni aucun ingrédient contenant des sucres ayant un pouvoir édulcorant (ce qui inclut entre autres le miel, le sirop d’érable et le jus de fruit). 

  • «Non sucré»: Même critère que «sans sucre ajouté» et l'aliment ne contient aucun édulcorant.

 

Le sucre, c'est quoi ?

 

Lorsqu’on parle de sucre, on fait directement référence aux glucides. En effet, bien qu’il s’agisse de deux éléments distincts, ils sont parfois utilisés comme synonymes. Les glucides sont des molécules composées d’atomes de carbone, d’hydrogène et d’oxygène. Ce sont des nutriments essentiels au corps humain puisqu’ils constituent sa principale source d’énergie et ils permettent le bon fonctionnement du cerveau et des cellules.

 

 

Les glucides, une grande famille -->  classification des glucides

 

Il existe deux catégories de glucides: simples et complexes. Les glucides simples (aussi appelés rapides) comprennent les monosaccharides (glucose, fructose et galactose) qui sont les plus petits composés qu’on peut retrouver dans la famille des glucides. Ils ne sont constitués que d’une seule molécule. On retrouve aussi dans cette catégorie les disaccharides qui sont composés de deux monosaccharides liés ensemble. Par exemple, le sucrose (sucre de table) est une combinaison de glucose et de fructose tandis que le lactose contient du glucose et du galactose.

 

Enfin, pour ce qui est des glucides complexes (parfois appelés lents), on y retrouve les polysaccharides qui sont des molécules à longue chaîne constitués de plus de dix monosaccharides attachés les uns aux autres. L’amidon, le glycogène et les fibres alimentaires en font partie. Il est à noter que nous ne pouvons pas digérer les fibres, puisque nous ne possédons pas les enzymes capables de scinder ces molécules. Les fibres sont cependant très utiles au bon fonctionnement intestinal. Les animaux herbivores utilisent en général des enzymes d'origine exogène, c'est-à-dire produites par certaines bactéries de la flore intestinale pour digérer les fibres, comme la cellulose.

 

 

Quelles sont les principales sources de glucides qu’on retrouve dans notre alimentation?

 

Premièrement, les fruits contiennent principalement du fructose, mais aussi du glucose et des fibres. Les légumes contiennent très peu de glucides et souvent beaucoup de fibres.

 

De leur côté, les produits céréaliers contiennent naturellement de l’amidon et des fibres (surtout les produits céréaliers à grains entiers).

 

Mentionnons aussi les produits laitiers dont le sucre naturel est le lactose ainsi que les légumineuses qui sont riches en amidon et en fibres. Les noix et les graines sont composées d’amidon et de fibres.

 

En outre, le miel renferme du glucose et du fructose. Le sucre de table, la cassonade et le sirop d’érable sont composés quant à eux de sucrose.

 

Enfin, les biscuits, bonbons, gâteaux, boissons sucrées et autres produits du commerce contiennent majoritairement des sucres ajoutés.

 

Notons que les viandes, les volailles et les poissons de même que les œufs ne contiennent pas de glucides.

 

 

 

Lecture du tableau de valeur nutritive pour la section «Glucides»

 

Sur l’étiquette du tableau de valeur nutritive,  la quantité de glucides, de sucres et de fibres doivent obligatoirement être inscrite. Plus précisément, la teneur en glucides représente la quantité TOTALE de tous les sucres présents dans un aliment (sucres naturels et ajoutés, amidon et fibres alimentaires). Les fibres alimentaires totales sont également indiquées. Enfin, les sucres incluent TOUS les glucides simples (fructose, glucose, lactose, etc.) ajoutés ou qui sont déjà présents à l’état naturel dans l’aliment. L’amidon et la distinction entre les fibres alimentaires solubles et insolubles sont des composantes facultatives du tableau de valeur nutritive. Ainsi, pour les produits céréaliers entre autres, la quantité de sucre inscrite sur l’étiquette représente habituellement les sucres ajoutés.

 

Quelques exemples

 

Prenons le jus d’orange par exemple. Une tasse (250 ml) de jus d’orange pur et sans sucre ajouté continent 27 g de glucides. Cette quantité est l’équivalent d’un peu plus de 5 cuillerées à thé de sucre. Bien que les jus de fruits fournissent aussi des vitamines et des minéraux, ils ne contiennent pas de fibres ou de protéines pour ralentir l’absorption de ces glucides simples. En ce sens, l’impact sur la glycémie (taux de sucre dans le sang) est direct suite à la consommation unique d’un verre de jus, d’où l’importance de les consommer avec d’autres aliments de même qu’avec modération.

Autre comparaison intéressante, une tasse (250 ml) de lait de vache nature fournit 13 g de glucides (lactose) alors qu’une tasse de lait au chocolat contient au total environ 25 g de glucides, cela indique donc que 12 g sont des sucres ajoutés.

 

En somme, la mention «non sucrée» ne confère pas à un aliment la caractéristique d’avoir une teneur nulle en glucides, mais plutôt de ne pas contenir de sucre ajouté. Plusieurs aliments de notre alimentation quotidienne comportent des glucides naturellement présents. Ils font partie d’une alimentation saine, puisqu’ils sont le carburant principal du corps et apportent plusieurs autres éléments nutritifs. Il est toutefois judicieux de jeter un coup d’oeil au tableau de valeur nutritive pour mieux comprendre la composition en glucides d’un aliment.


Références :
Gouvernement du Canada, tableau de la valeur nutritive : https://www.canada.ca/fr/sante-canada/services/comprendre-etiquetage-aliments/tableau-valeur-nutritive.html

Agence canadienne d'inspection des aliments : http://www.inspection.gc.ca/aliments/etiquetage/l-etiquetage-des-aliments-pour-l-industrie/allegations-sante/fra/1392834838383/1392834887794 
Extenso : http://www.extenso.org/article/les-allegations-nutritives-une-source-d-information-fiable-lorsqu-on-connait-leurs-significations/

 

 

 

Please reload

Articles récents
Please reload

Archives
Please reload

  • Facebook Social Icon
  • LinkedIn Social Icon
  • Instagram Social Icon
  • Twitter Social Icon
  • YouTube Social  Icon

(c) 2015 La Nutritionniste Active